A l’invitation de l’Ecole du numérique (Faculté de Gestion, Économie & Sciences de l’Université catholique de Lille), le Village a pris part à leur grand événement « Femmes et numérique » organisé le 30 novembre dernier.

Objectif de cette journée : faire découvrir les nombreuses opportunités qu’offrent à toute et tous les métiers du numérique.

Petite histoire des femmes et du numérique 

Les métiers du numérique sont aujourd’hui occupés à 26% par des femmes. Ce chiffre tombe à 16% si l’on exclue les métiers supports liés au numérique.

Et pourtant…

Les « calculatrices humaines », avant l’ère des ordinateurs, étaient bel et bien des femmes. Une centaine de femmes occupaient cette fonction, en 1945 pour la NASA, et calculaient les trajectoires des missiles. Dans les années 1960, les femmes représentaient près de 50% des effectifs dans les entreprises du secteur informatique.

Les compétences plébiscitées pour occuper un poste de programmateur informatique à l’époque ? Savoir tricoter et être doué.e pour résoudre des mots croisés ! À l’image de Grace Hopper, grande informaticienne américaine, conceptrice du langage Cobol en 1959 qui a également popularisé l’expression « bug informatique », de nombreuses femmes ont mis à profit leur savoir-faire au bénéfice du développement de l’informatique.

Alors pourquoi les femmes ont-elles ensuite été délaissées des métiers du numérique alors qu’elles en étaient les pionnières ?

Peut-être parce que les campagnes marketing pour promouvoir l’introduction du micro-ordinateur dans les foyers visaient très directement les hommes et petits garçons ?

Parce que l’arrivée des jeux vidéos, très masculins à l’époque, a donné envie aux jeunes hommes de se tourner vers les métiers de l’informatique et du numérique ?

Ou parce que les pratiques RH pour recruter dans ces domaines, études à l’appui, se sont stéréotypées vers un idéal masculin ?

Ce regard en arrière interpellant a été partagé en plénière d’ouverture de l’événement proposé par l’Ecole du numérique, avec l’intervention de la start-up sociale, Social Builder.

Vers la mixité dans le numérique

La confrontation de points de vues et de sensibilités offre une grande richesse dans tous les secteurs. Elle est primordiale dans le numérique !

La très grande majorité des emplois de demain va demander une compréhension des technologies du numérique. On y trouve déjà les principaux lieux de pouvoir et les postes les mieux rémunérés.

Assurer l’accès à l’emploi de l’entièreté de la population est donc une question d’égalité sociale.

Par ailleurs, pour penser et dessiner des solutions nouvelles qui répondent à nos modes de vies qui ne cessent d’évoluer, la contribution de tous est nécessaire. Diversité et mixité sont aujourd’hui essentielles pour le dynamisme, la performance et la richesse de nos territoires et de nos entreprises.

Reste à nous tous de créer des environnements de travail sains et accueillants pour contribuer à la parité dans le numérique !

Rappelons que la sous-représentation des femmes dans le numérique n’est ni liée à la nature des femmes, ni à celle de l’informatique. Elle n’est pas non plus universelle, à voir certains autres pays du monde.

Et surtout, cela peut évoluer si la culture de ces métiers change !

Femmes et numérique, de belles opportunités de carrières 💕

L’EDN nous a confié l’organisation d’un atelier au programme de l’événement.

Des étudiant.e.s et de jeunes salarié.e.s ont pu échanger avec 3 femmes d’univers différents :
👉 Ornella MOZZI, UI Designer, chez MOFFI, start-up accompagnée par le Village.
👉 Sonia BRUYNOOGHE, People Manager et Service Manager, chez IBM.
👉 Justine SOTO DRUART, Chef de projet web mobile, au Crédit Agricole Nord de France.

Des témoignages inspirants animés par Sergio COCCO, Maire du Village by CA Nord de France :

Les métiers du numérique, nombreux et pluriels, proposent tout autant d’environnements dans lesquels s’épanouir en tant que femme. Quels métiers pour quels challenges ?

👉 En savoir plus sur l’EDN

👉 En savoir plus sur Social Builder