Rencontre avec Philippe FAJARDY, son Directeur Général.

Philippe, pourriez-vous nous présenter La Foncière de l’Erable et ses missions en quelques mots ?

Foncière de l’Erable est une filiale de la Caisse Régionale de Crédit Agricole Nord de France spécialisée dans l’investissement et la gestion d’un parc immobilier. Sa raison d’être est triple :

👉 Accompagner la transition de l’écosystème régional immobilier vers une économie bas-carbone,

👉 Offrir des services utiles à la Société en répondant aux besoins grandissants de cette dernière en matière d’inclusion et de solidarité,

👉 Etre un créateur de valeur ajoutée dans ses projets, source de revenus pour les fonds employés et source de nouveaux services pour les utilisateurs.

Quels challenges vous attendent en cette année 2022 ?

Comme pour toutes les entreprises du secteur, le challenge se présente d’abord à très court terme. Pour faire face avec nos partenaires, promoteurs, entreprises et locataires, aux conséquences de la crise sanitaire sous toutes ses formes. L’année 2022 sera aussi celle de la mise en œuvre de notre nouveau projet stratégique. Il est tourné vers une économie immobilière bas carbone, et pour le développement de projets à 100 % utiles aux besoins de notre société en matière d’inclusion et de solidarité.

Parmi nos activités, nous avons deux résidences senior en activité, une troisième en construction. Nous poursuivons également quatre autres projets dans la région qui permettrons aux seniors âgés et fragilisés de vivre entourés et en sécurité.

Nous travaillons aussi sur de nouveaux projets dont le thème est le réemploi du patrimoine existant. C’est le cas de notre chantier MELT au centre de Lille où nous transformons un ancien immeuble tertiaire obsolète en hôtel/food court/coworking et d’autres projets que nous portons avec de grandes collectivités.

Pourquoi avoir choisi aujourd’hui de rejoindre le Village en tant que partenaire officiel ?

La Foncière de l’Erable et le Village sont de proches cousins, tous deux filiales du Crédit Agricole Nord de France, le bâtiment qu’occupe le Village sur le Parc Euratechnologies appartient à la Foncière.

L’innovation doit irriguer nos activités tant sur le plan de la construction et de la gestion des bâtiments que sur le plan des services que nous y déployons. Le Village by CA Nord de France, et l’immense réseau d’innovation qu’il constitue avec les autres Villages by CA en régions, sera pour nous un apport inestimable de nouvelles idées, pratiques et produits que nous souhaitons mettre en œuvre au plus vite dans nos projets.

Dans quels domaines aimeriez-vous entrer en collaboration avec des start-up ?

Les deux premiers sujets sont :

D’une part tout ce qui touche au service des seniors. Comme la Comète du film «Don’t Look Up», on ne voit pas le mur (où on le regarde amusé en se disant que c’est les autres…) que va constituer l’arrivée de plus de 5 millions de seniors de plus de 75 ans entre 2030 et 2050. Nous allons devoir collectivement redoubler d’efforts et d’imagination pour adapter nos services et notre Société toute entière à cette situation.

D’autre part, la construction bas-carbone, qui recycle et emploie des ressources locales est aussi un enjeu majeur d’ici 2050. Nous affirmons notre volonté de ne lancer dès maintenant que des projets « net 0 », compatibles avec l’objectif 0 émissions en 2050.

Dans les deux cas, les collaborations que nous proposons sont opérationnelles : mettre en œuvre les idées nouvelles dans nos projets offrant ainsi aux start-up un terrain d’expérimentation opérationnel, tant au contact des seniors dans nos résidences, que dans nos projets de construction dans leur ensemble.

Qu’attendez-vous de la dynamique collective entre partenaires du Village ?

 

Du concret et des réalisations ! Car c’est en agissant que nous ferons bouger les lignes.